Trouver sa voie dès la sortie du lycée n’est pas forcément chose facile. Il existe une multitude de formations différentes après le bac : la fac, les écoles privées, les classes préparatoires ou encore les IUT. Aujourd’hui, on va t’aider à y voir plus clair et essayer de mener à bien ta réorientation, si tu penses t’être perdu après ta première année d’études. 

N’aie pas honte de changer de voie ! 

Le premier conseil qu’on pourrait te donner est de ne pas avoir honte de changer de voie ! Ça arrive à beaucoup d’étudiants après la première année d’études, et même encore après. Selon Diplomeo, 20% des inscrits en première année à la fac se réorientent. Tu n’es clairement pas le seul à être perdu dans la jungle de l’orientation. Si tes études actuelles ne te plaisent pas, il faut dans un premier temps que tu arrives à trouver ce que tu aimes réellement. Il faut penser à tout ce que tu fais dans la vie, ou ce que tu as pu faire par le passé, qui t’apporte quelque chose et qui est un domaine dans lequel tu te verrais évoluer. Le monde professionnel est de plus en plus mouvant, alors tu ne feras sans doute pas le même métier toute ta vie. C’est pour cela qu’il faut réfléchir en fonction des domaines d’activités et pas de métiers précis. 

Aide toi de professionnels. 

L’orientation après le baccalauréat est compliquée, la réorientation l’est tout autant. 

Il existe toujours autant de formations, mais tu es encore plus perdu que quand tu étais lycéen… Tu peux t’aider de professionnels pour qu’ils t’aident à t’orienter, et te proposent des formations adaptées à ton profil auxquelles tu n’aurai pas forcément pensé. Les CIO, Centre d’Information et d’Orientation, sont des lieux gratuits et accessibles à tous.

Il existe également des conseillers d’orientation privés, qui vont chercher à en apprendre plus sur toi et te donner quelques analyses qui t’aideront à réfléchir à ton avenir. Ils peuvent également t’aider à faire les démarches pour les nouvelles inscriptions, mais aussi pour écrire tes lettres de motivation. 

Ouvre toi à toutes les formations et tu trouveras la bonne. 

Si tu as choisi de t’aider de professionnels, ou de faire des recherches sur internet pour trouver ta voie, mais que cela ne correspond pas à l’idée que tu t’étais faite, ne baisse pas les bras ! Il faut explorer toutes les pistes, même celles auxquelles tu n’avais pas pensé. Dans le cas d’une réorientation, il ne faut faire d’impasse sur aucune des formations. Tu as peut-être des idées reçues sur certains métiers et certains aprioris ! Il faut donc les déconstruire et apprendre à explorer toutes les pistes pour être sûr de trouver la bonne. 

Il existe aussi des formations dispensées en alternance : tu vas en cours mais également en entreprise. Ça permet de te responsabiliser, de mettre un premier pied dans le monde professionnel tout en continuant à suivre une formation pour acquérir d’autres compétences. Petit plus : tu es évidemment rémunéré pour ton travail au sein de l’entreprise, ce qui peut remplacer un job étudiant à côté de tes études.   

Mets ton temps à profit. 

Si tu sais que tes études ne te plaisent pas et qu’aucune passerelle avec un autre domaine qui t’intéresse est possible, alors ne perds pas de temps ! N’essaie pas de t’habituer à des études qui ne plaisent pas, mais mets ton temps à profit. Tu peux rejoindre une association, trouver un emploi ou effectuer un service civique. Toute expérience associative ou professionnelle est un énorme atout pour une candidature future, dans le cadre d’une réorientation. Une multitude d’associations existent et recherchent des bénévoles dans des secteurs différents : l’éducation, la pauvreté, le sport, la science… Le service civique est un dispositif mis en place par le gouvernement en donnant accès à des missions aux jeunes pour s’engager et potentiellement, trouver leur vocation ! 

Apprends à te vendre et à mettre en avant le profil atypique ! 

Ce n’est pas parce que tu as arrêté ton cursus que ton parcours scolaire est fini, loin de là ! Il faut faire des étapes atypiques une force et savoir les mettre en avant sur ton CV et lors de futurs entretiens. Que ce soit pour rentrer en école de commerce, devenir ingénieur ou fleuriste, l’essentiel est d’être sûr de son profil et de savoir l’expliquer. Toutes les expériences passées t’ont forcément apporté quelque chose, il suffit de les faire comprendre et les expliciter et le tour est joué !